Accueil

Se loger en plein cœur du Quartier Latin

La Maison des Mines et des Ponts est une résidence d’étudiants de 224 chambres (432 lits), située au cœur du Quartier Latin, entre le Panthéon et le Val de Grâce, à 500 mètres du Jardin du Luxembourg. Composé de 2 immeubles et de 2 appartements annexes, elle comprend également plusieurs salles de conférence et réunion disponibles pour séminaires, formations, congrès divers et locations de gymnase.


Visite virtuelle


Résidence d’élèves ingénieurs

La Maison des Mines et des Ponts est la résidence parisienne des étudiants des 3 Ecoles d’ingénieurs suivantes :
 l’Ecole des Mines de Paris, membre de l’Université Paris Sciences et Lettres PSL, 
 L’Ecole des Ponts ParisTech,
 l’Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées « ENSTA »

La MdMP est réservée de septembre à juin aux étudiants parisiens de ces trois Ecoles.

Une bonne moitié de ces étudiants reste l’été sur place, notamment pour effectuer des stages en entreprises.



Lieu de conférences et de réunions

Plusieurs salles sont disponibles tant en journée, qu’en soirée et pendant les week-ends. Nos clients habituels sont très diversifiés : PSL, La Sorbonne, conférences, médecins, judo, églises, syndics pour assemblées générales, cercles littéraires et philosophiques.

Résidence ouverte l’été aux étudiants étrangers

La Maison des Mines et des Ponts est ouverte toute l’année et accueille de juin à septembre pour des séjours de 1 semaine à 3 mois des étudiants autres que ceux des 3 écoles d’ingénieurs, des élèves de classes préparatoires lors de leurs oraux de concours, des stagiaires et des jeunes étrangers.

Chaque été nous accueillons plusieurs centaines d’étrangers.


Antoine Battistelli, Président de la Maison des Mines et des Ponts

La Maison des Mines et des Ponts a achevé en 2021 un cycle d’extension et de mises à jour.

L’extension s’est traduite par l’augmentation du nombre de lits, tant dans l’immeuble qu’en annexes.

L’immeuble a été optimisé avec la délocalisation de l’appartement de fonction du directeur et sa transformation en 6 chambres au 1er étage (2016), avec la redéfinition des locaux techniques du rez-de-chaussée (2 chambres 2019) et la surélévation (5 chambres 2021).

La MdMP dispose de 2 appartements annexes dans le 5ème, l’un acheté par l’association de gestion au 13 rue des lyonnais (5 chambres 2017), l’autre par la Fondation Mines ParisTech (6 chambres 2018). Au total ces 24 chambres nouvelles en 5 ans représentent 44 lits supplémentaires.

La Maison des Mines et des Ponts dispose d’une convention APL (Aide Personnalisée au Logement) depuis 1993 et un avenant a été signé le 14 janvier 2021 pour bien couvrir les 44 nouveaux lits, et au total 431 (dont 1 pour handicapé, ou 432 lits sans PMR).

La Maison des Mines et des Ponts est aussi devenue une résidence universitaire, conformément à la loi Egalité et Citoyenneté n° 2017-86.


Les Piauleurs, élèves détenteurs des clés de la « Meuh »

Pour nous, demander une chambre à la MdMP au début de nos études, semblait être un bon choix alors même que nous n’y avions jamais mis les pieds grâce aux loyers attractifs pour le 5ème arrondissement et à la promesse d’une vie en communauté.

Après quelques semaines de séjour, nous avons vite compris à quel point ce choix avait été plus que bénéfique, et c’est maintenant une évidence que notre vie étudiante doit beaucoup à la MdMP.

En effet, quoi de mieux que d’avoir dans un même bâtiment des salles pour faire de la musique, du sport, regarder des films, se retrouver et même laver son linge?

Vous êtes sûrs de toujours trouver quelqu’un motivé pour n’importe quelle activité, et le planning des associations exploite pleinement le potentiel de la résidence. La grande salle au sous-sol sert pour tout type de rassemblements : spectacles, films, soirées, sport.


Jean-Pascal Guilpart, Directeur de la Maison des Mines et des Ponts

Afin de faire de bonnes études, de bonnes conditions matérielles sont sans doute nécessaires… Primum vivere deinde philosophari, disait Hobbes.

J’ai toujours considéré que le « projet » de notre Etablissement était informel, car pour nous -c’est un travail d’équipe, avec Aline et Franck, les agents d’entretien et les gardiens-, il ne saurait y avoir de projet autre que celui de chacun. Accompagner chaque Résident vers le succès de son propre parcours académique et humain par un confort tant matériel que psychologique est notre objectif.

Aussi, outre la chambre, souvent double afin d’éviter l’isolement, que nous avons voulue agréablement meublée dans l’esprit du temps (bois), où l’on trouve son repos, des espaces de réunion, de convivialité et de détente sont prévus afin de se construire et d’échanger avec ceux qui viennent d’autres horizons, proches ou lointains.

Forcément, la dimension internationale, si enrichissante, est très présente et l’accueil de passagers estivaux en provenance du monde entier, à laquelle nous tenons, nous le rappelle chaque année.

Afin d’ouvrir la MdMP, quelques espaces sont à louer pour des réunions ou activités diverses, mais également des associations, entreprises ou universités à l’année. Avec le parking, ces recettes permettent le calcul d’une redevance d’hébergement au plus juste, mais aussi un contact avec l’extérieur, interculturel et intergénérationnel.

Notre souhait est que la communication passe : les bureaux de la Direction ou de l’Accueil sont toujours ouverts, et je tiens à ce que l’on y trouve un accueil compréhensif, respectueux et positif, permettant d’avancer dans la vie d’adulte.

Ainsi, j’espère recueillir avec toute l’équipe la même confiance auprès de nos Résidents que celle que je leur accorde !


Un peu d’histoire…

Haut-relief, Mercure en pétase (Musée Carnavalet)

La résidence actuelle regroupe deux bâtiments, le premier construit en 1932 possédait initialement 110 chambres donnant rue Saint Jacques, et le second construit en 1962 rue Pierre Nicole.

Ces deux bâtiments sont situés, comme toute la partie haute du Quartier Latin, au-dessus des catacombes, nom donné aux vides produits, à quelques 20 ou 30 mètres de profondeur, par l’exploitation du calcaire qui a servi à bâtir Paris. La présence de ces catacombes (chères aux Mineurs) a obligé à de coûteux travaux de consolidation des fondations, et a permis une découverte historique, celle d’une statue authentique du dieu romain Mercure de 1 mètre de haut, offerte aussitôt par l’Association des Mines à la Ville de Paris qui l’expose au Musée Carnavalet.

Pour en savoir plus sur cette découverte et sur l’histoire de la Maison des Mines et des Ponts, nous vous invitons à consulter :

http://www.annales.org/archives/x/maisonmines.html

Anecdote

Au début des années 2000, H. Abrantes et O. Orgelet ont peint une fresque dans la cour de la Maison des Mines mettant en parallèle l’héritage des cultures ancestrales de notre civilisation.


Structure juridique, direction et contact

La Maison des Mines et des Ponts a le statut de Résidence Universitaire (conformément à la loi Egalité et Citoyenneté n° 2017-86), et une double structure juridique :

La société HLM, propriétaire de l’immeuble double, est présidée par Pascal LUPO,

L’association de gestion, présidée par Antoine BATTISTELLI, gère l’immeuble double et les deux appartements annexes, situés dans le 5e (13 rue des Lyonnais et 31 boulevard Saint-Germain).

L’association de gestion est dirigée par Jean-Pascal GUILPART, assisté d’Aline LAURIER, assistante de direction, et de Franck WYNHANT, directeur des travaux. Elle comprend une équipe d’employées d’entretien et de veilleurs.

Vous pouvez laisser vos messages à : maisondesmines@wanadoo.fr

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer